Un profond bonheur.
messe_de_minuit_du_241206

J’ai gardé le silence depuis la renonciation de S.S. Benoît XVI à sa charge pontificale. J’aurais pu, depuis des semaines, insister sur la qualité unique du processus électif que représente la technique multiséculaire du conclave. J’aurais voulu ainsi clore le bec à tous les chiens qui aboyaient bien avant qu’il ne débute et durant son très bref déroulement. Mais j’ai préféré attendre que les faits s’en chargent.

Ils s’en sont chargés, en effet, et de quelle manière ! Ils ont mis sur le trône de Saint Pierre un cardinal qu’aucun n’avait placé dans ses favoris. Il faut dire que tous ces observateurs patentés ont une furieuse tendance à confondre le déroulement du conclave avec une sorte de scrutin présidentiel mâtiné d’élection de miss monde. Même les plus capés des vaticanologues, ceux qui savent les malices de l’Esprit Saint et qui devaient donc savoir à quoi s’attendre, n’ont pu s’empêcher d’introduire dans leurs supputations, des critères tristement politiques ou stupidement médiatiques, afin d’étayer leurs pronostics les plus indécents. Ils ont été jusqu’à nous développer les stratégies des uns et des autres avec leur coefficient de chances réciproques, et enfin, à nous préciser à quel tour de scrutin untel ou untel aura intérêt (sic) à abattre ses cartes.

Le plus amusant fut d’observer leurs têtes quand ils ont entendu le nom de l’élu.

M…. ! Ils n’avaient même pas de fiche prête à ce nom là.

Mais qu’à cela ne tienne, la surprise passée, ils sont très vite retombés sur leurs pattes et dans leurs indécrottables travers. Est-il conservateur, est-il progressiste ? Va-t-il remettre de l’ordre dans la Curie ? S’il est passé c’est sûrement grâce à ses origines italiennes ! Et non Madame, il n’est pas blanc bleu dans ses flirts de jeunesse avec la dictature de l’époque !  D’ailleurs il est jésuite, c’est vous dire ! Et puis, François, c’est François d’Assise ou François-Xavier ?

Et tous de se positionner à nouveau en gardes champêtres de leur territoire et seuls juges de la manière dont ce nouveau Pape répondra ou non à leurs diktats.

Décidément, ils ne peuvent pas comprendre.

Ils ne peuvent pas comprendre que ce Pape vient d’être choisi par l’ensemble des personnalités les plus éminentes de l’Eglise catholique. Pour ce faire, ils ont prêté serment, puis se sont volontairement retirés du monde. Ils ont prié et voté, voté et prié, jusqu’à ce que l’Esprit Saint leur permette de choisir celui qui a accepté de porter cette charge surhumaine.

Et ce qui fait mon bonheur profond, c’est qu’ils ont accompli cette tâche, une fois de plus, sans le moindre grain de sable, tant le processus est bien huilé.

Ce qui fait mon bonheur profond c’est que, dès que nous avons vu l’élu, dès ses premières paroles, nous avons immédiatement (merci les médias !) senti en lui l’Esprit dont, à l’évidence, il est habité.

Ce qui fait mon bonheur profond, c’est qu’à un tel pasteur (tout comme à ses formidables prédécesseurs) je puis donner ma foi, sans hésiter, sans mégoter.

A tous les critiques qui l’observent avec d’autant plus d’empressement qu’ils ont été pris de court, il répond tout simplement : « S’il vous plait, prions ! »

Ce qui veut dire : « taisez-vous, toutes vos questions, toutes vos appréhensions et toutes vos mesquineries, vos observations, vos jugements ou vos condamnations, n’ont aucune place ici. Ici et maintenant, c’est le temps de prier, prier pour moi, prier ensemble et que Dieu nous bénisse ; rien d’autre n’a de sens. »

Quel bonheur !

(vote)
Loading...Loading...

29 commentaires à propos de “Un profond bonheur.”

  • rose de hogne

    Merci à vous pour ce bel article auquel j’adhère entièrement.
    Tant d’attentes de la part des chrétiens et non chrétiens, tant d’espoir formulé avant son élection,et tellement divergents parfois pèsent sur ses épaules.Seul le souffle du divin peut arriver à combler nos manques et notre faim d’un monde meilleur.
    Puisse ce “François” que nous applaudissons dans nos coeurs de baptisés incarner ce réveil chrétien

  • Cartuyvels Jean Pierre

    C’est avec une grande émotion et une grande joie que j’ai appris la désignation de notre nouveu Pape par le collège des cardinaux.
    Déja le choix de son nom, François, et le fait qu’il soit fils de Saint Ignace
    donnent des indications précieuses quant à l’orientation qu’il entend donner à son pontificat.
    Je lui fais totale confiance et suis persuadé que l’Esprit Saint le guidera
    dans la conduite de l’Eglise dont il sera le bon berger.
    Deo Gratias !

  • B. Cartuyvels

    Le problème du célibat des prêtres, la place de la femme dans l’église, selon Pascal (de Roubaix ? auteur de ce site)” des détails vicieusement mis en avant….” ?
    En quoi sont-ce des détails, et où est le caractère vicieux d’oser en parler ?
    C’est aussi un vocabulaire que je refuse de partager car il démontre le peu de respect dans l’échange.
    Merci à Luc de Voghel de partager mon point de vue. Comme cela, nous sommes au moins deux !

    • Pascal

      En espérant que mon article ne sera pas cause de querelles familiales (:-) je répondrai à la question de B. Cartuyvels que ces questions qu’il remet en avant sont celles que posent sans cesse tous ceux qui veulent diviser l’Eglise en sous-entendant que ses exigences sont “d’un autre temps”, “dépassées” etc. Leur but n’est pas que l’Eglise change mais bien que l’Eglise perde ses ouailles les plus faibles ou aveuglées. En cela ces questions sont vicieuses. Et quand je dis que ce sont des détails c’est simplement qu’elles ne concernent en rien l’essentiel de La Bonne Nouvelle alors que l’Eglise se trouve effectivement devant une grande difficulté que je résume comme ceci, au risque de me répéter: La foi (notre foi à chacun de nous) doit porter le siècle et non le siècle tolérer la foi.

  • Marie

    “La foi doit porter le siècle et non le siècle tolérer la foi”
    Voilà, résumé magistralement, le vrai problème depuis le siècle “des lumières”.
    Merci!!

  • Anne Buscemi

    une nouvelle fois, MERCI,pour ce message d’espérance ,de confiance et de respect,
    Moi aussi je suis envahie par un sentiment de bonheur!
    Si ce nouveau pape pouvait nous faire redécouvrir le sens de la prière et ses innombrables bienfaits…le silence permettrait aussi à l’Esprit de souffler, et d’apporter au monde la paix et l’Amour dont tous nous rêvons….
    Faisons preuve d’humilité et abstenons-nous de juger ou critiquer….

  • colette B.

    merci Pascal de Roubaix pour ce bel article auquel je m’identifie pleinement.
    Depuis son élection le Pape François a donné le ton juste que beaucoup de catholiques attendaient et au cours de la cérémonie de son intronisation,il nous a conforté dans cette perspective, avec gravité et simplicité; prions pour lui et sa mission et que l’Esprit Saint soit avec lui.

  • Eric de B.

    Bravo Pascal pour ces belles paroles.
    N’oublions pas qu’un Pape n’est pas élu pour venir plaire au public, mais bien pour rappeler la vérité et la façon de la vivre par les sacrements. Cette vérité qui s’est donnée corps et âme pour nous libérer du pêché et nous conduire à la vie éternelle. Par la sanctification de la vie ordinaire on a la possibilité de vivre en communion avec cette vérité.

  • Luc de Voghel

    Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Cartuyvels ci-dessus. C’est d’ailleurs aussi l’avis de prêtres et de religieuses de ma connaissance.Les positions uniformément rétrogrades de M. de Roubaix me semblent absurdes La force et la dignité des églises chrétiennes a été d’accepter ce que la modernité et la raison apportaient de supplément de liberté aux pauvres humains que nous sommes. La faiblesse de l’Islam est de n’avoir pas (pas encore ?)fait cette démarche.
    Je ne ferai plus d’autre commentaire sur ce site car je souhaite me désabonner de ce Courrier de Beffroi dont les vues sont diamétralement opposées aux miennes

  • Jean-Marie B.

    Merci Pascal pour ton indéfectible attachement à la Vérité.
    Le Pape François poursuivra avec humilité la Mission de Saint Pierre, tout comme l’ont fait Ses Prédécesseurs, à leur manière et en tout honneur
    Son origine et LA FOI dont témoigne le Tiers Monde mettra à mal l’égoîsme et la sclérose de notre vieux continent. Bon électrochoc …..
    Amitiés et le meilleur souvenir de nous tous
    Parents inclus (99 et 95 ans)

  • Flicka

    Ce qui m’a le plus surpris, c’est que depuis 8 siècles, c’est le premier pape qui prend le nom de François, le poverello…et là, il y a une vraie rupture qui dit bien ses priorités évangéliques! Oui, prions pour lui, la tâche est immense!

  • Bérard

    Merci pour cet excellent article,
    Merci de rappeler, et la période religieuse nous permet de le souligner, que le Christ est mort pour nous sauver et nous inviter à prier et encore prier.
    Peut être entrerons nous dans une époque oú l’agitation des médias aura moins d’influence sur la vrai réflexion que l’on doit consacrer à la vie, que nous pourrons, avec sérénité et prière aux vrais questions de notre vie chrétienne,
    Encore merci

  • Jean-Louis

    Merci, Monsieur de Roubaix, pour ce courrier qui nous fait du bien vu que la plupart des médias dans notre pays, y compris certains qui se disent catholiques, sont hostiles à l’Eglise et recherchent inlassablement des prétextes pour la critiquer. Nous devons d’ailleurs déplorer la disparition du paysage politique francophone du dernier parti confessionnel puisque le bureau des Chrétiens Démocrates Fédéraux (CDF) a récemment décidé de dissoudre le parti après 11 années d’existence. J’approuve tous les commentaires à l’exception de celui de Cartuyvels qui prétend s’exprimer au nom de tous les Chrétiens. Les autres commentaires prouvent que ce n’est pas le cas…Je n’ai jamais entendu qu’il était question d’excommunier les homosexuels, je n’ai jamais rencontré de prêtre se disant malheureux d’être célibataire et je vois tous les jours que les femmes jouent un grand rôle dans le quotidien de l’Eglise et ce, sur tous les fronts…Merci à tous ceux et celles qui se mettent humblement chaque jour au service de Dieu et de Son Eglise et de leurs prochains, qu’ils soient hommes ou femmes, religieux ou laïcs. Dieu ne fait pas de politique, Dieu merci !

  • Jérôme de R.

    Non cela ne voulait pas dire “Taisez-vous” il a dit “D’abord vous, je vous écoute ” après avoir dit comme premier mot “Bonsoir!” et ça c’était formidable enfin un pape naturel !
    Quelqu’un qui à choisi de vivre simplement parmi les pauvres refuse limousine et palais prend le bus ! La rtbf à été vache mais le contraste entre Léonard et Daneels était impressionnant ! Je pense que l’on va, avec François encore avoir quelques belles surprises dont je me réjouis !

    • Pascal

      @Jérôme. Tu n’as pas bien lu, je crois. Quand il a demandé à la foule rassemblée sur la place de prier, c’était une réponse magistrale à tous les observateurs qui attendaient n’importe quel geste pour en tirer les déductions qui devaient leur convenir à eux. Au lieu de quoi il a dit : “prions ensemble”, ce qui a cloué le bec à tous les candidats à la critique. Qu’il soit “naturel” est agréable mais de peu d’importance, ce qui est extraordinaire chez lui c’est qu’il semble habité par l’Esprit au point d’avoir des réponses dignes du Christ.

  • F. Emmanuel

    Lors de la “Vacance du Siège” nous avons émis des souhaits sur les ‘qualités’ du futur pape. C’était quasiment la quadrature du cercle, tant les attentes étaient différentes.
    Nous avons rêvé sur le futur pape. Nous avons prier pour le futur pape.
    Et ce pape ‘presque parfait’ nous l’avons reçu.
    Alors rendons grâce au Seigneur de nous avoir donné un tel pape : celui dont nous avons rêvé ou celui pour qui nous avons prier.
    Maintenant il est temps de cheminer avec lui, à la suite du Christ et ne pas rester au bord du chemin en critiquant tel ou tel détail qui ne nous plaisent pas.

  • Ignace de Halleux

    C’est la Foi dans sa plus large conception et la prière qui resteront les liens entre les catholiques et leur Berger face au Monde

    Comment ne pas se fier entièrement aux vérités de l’Evangile pour retrouver l’équilibre du monde actuellement chancelant mais dans lequel Dieu se cache cependant si près de nous incognito.

  • Françoise Le Borne

    Je pense en vous lisant que si le Christ a souffert et est mort pour racheter nos péchés, il a au moins échappé à la vulgarité des média, des “spécialistes” et même de certains prêtres se bousculant au micro comme si leur vocation dépendait de l’audimat …

    Le Christ multipliant les pains aurait été interprété comme un blâme à l’UE qui restreint l’aide alimentaire.

    Le Christ souhaitant que l’on rende à Dieu ce qui revient à Dieu, et à César ce qui revient à César aurait paru un agent double faisant le jeu du pouvoir.

    On peut multiplier les exemples …

    Notre nouveau Pape n’a guère été entendu quand il a parlé de la différence entre une ONG sociale et l’Eglise, différence que se situe au niveau de la spiritualité.

    Sans doute son goût pour les transports en commun va-t-il en faire le protagoniste des services publics et du fonctionnariat, l’ennemi des constructeurs de voitures, que sais-je encore …

    Si l’Eglise perdure depuis 2.000 ans, c’est avant tout par son recueillement et son impassibilité aux modes éphémères qui agitent un microcosme insignifiant.

    Homme de foi, de rigueur, de devoir, d’humour, mais aussi électron libre ne cherchant que la gloire de Dieu, je parie sur la sérénité du nouveau St Père, sans sous-estimer l’ampleur de la tâche qui l’attend.

    Chrétiens ou paiens, prions pour lui.

  • de Changy

    Prions ensemble que Dieu nous bénisse ; rien d’autres n’a de sens : ” BRAVO “

  • cartuyvels

    Le problème n’est pas de savoir si l’élection a été propre et dénuée de tous calculs. On l’espère bien. Tout le monde s’émerveille parce François se montre proche des gens et des pauvres. Mais quoi de plus normal pour un Pape ?
    Aura-t-il fallu 2013 pour découvrir que c’est une espèce de Pape qui existe?
    Le vrai problème est de savoir s’il sera capable de réconclier l’institution de L’Eglise, et les croyants dans le Christianisme. Et je pense de manière tout à fait précise au rôle (indigne vu la place qui lui est réservée) de la femme dans l’église, et au célibat des prêtres (tellement malheureux qu’il se trouve le plus souvent des solutions).
    Je pense aussi aux homosexuels qui ne méritent pas l’excommunication, mais juste le respect de la différence.
    En Europe, les prêtres disparaissent, et nous les importons de continents qui ne nous ressemblent pas. L’Afrique chaleureuse par exemple, mais tellement loin de nos réalités quotidiennes,comme nous sommes malheureusement loin des siennes.
    Bref, l’Eglise de Rome joue les autruches. Malgré les récentes tempêtes, tout va bien et ne nous parlez-plus de Jean 23. L’important dans ces temps obscurs, c’est le gouvernail sans changement de cap.
    Comme le Titanic qui fonce sur l’iceberg ?

    Pourtant, cette réforme fondamentale, les Chrétiens l’appellent de tous leurs voeux depuis des dizaines d’années mais Rome et ses vieux archevèques restent sourds.
    Surtout ne pas changer la ligne au risque d’une véritable remise en question.
    Cela ressemble farouchement à la façon de fonctionner de l’Islam autoritaire, à l’heure où les Chrétiens souhaiteraient retrouver une religion qui respecte leur liberté de pensée, les traite en adultes, et les stimule.

    • Pascal

      @ Cartuyvels : Je ne crois pas qu’en dehors de nos pays bien malades se trouvent beaucoup de chrétiens de votre avis. Le drame de “notre” Eglise actuelle est bien plus important que ces pénibles fixations sur l’une ou l’autre règle jugée démodée, ringarde ou obsolète par un siècle sans Dieu. Ce ne sont que des détails vicieusement mis en avant.
      Le vrai drame de notre Eglise, ce sont tous ces croyants, clercs ou laïcs qui n’ont pas la force (fortitudo) de résister à la modernité matérialiste et hédoniste et qui, hélas, lui soumettent leur foi. La foi doit porter le siècle et non le siècle tolérer la foi, là est le vrai problème de l’Eglise et il est principalement grave sur notre vieux continent.

  • Charles van Oldeneel

    “Un profond bonheur” : Excellent ! Merci Pascal; ça me fait presque regretter de ne pas regarder la télévision.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible.