Noël, j’adore !
decouvrir-marche-noel-bergheim-L-xF8GBh

Ca y est, les anges dan..ans nos campagnes ont repris leurs cantiques et de partout renaît, comme chaque année, une féerie douce : Noël est proche.

Malgré la froidure, la pluie glaciale et les vents qui transpercent, malgré l’obscurité qui revient dès 16 h, et peut-être grâce à cela, se répand dans les rues comme dans les cœurs un besoin de chaleur, de couleurs et de fête. Les façades s’illuminent, les commerces rutilent, les chants traditionnels tombent des haut-parleurs, les rues se font gourmandes, brillantes, chatoyantes. Et tout ça ne va faire que s’accroître et culminer dans toutes les églises et dans tous les foyers durant la sainte nuit.

J’entends déjà les esprits chagrins dénoncer une gigantesque opération « marketing » et surtout les esprits forts accuser Rome de récupération pour avoir repris frauduleusement à son compte le besoin tout païen de faire la fête et d’allumer feux et lampions au solstice d’hiver, au moment le plus sombre de l’année, lorsque nos organismes sont en manque de lumière. En réalité disent-ils, péremptoires, tout cela n’est qu’une question biologique.

Biologique ? Mais je suis parfaitement d’accord avec eux.

Rien n’est plus biologique que Noël. Biologique, du grec « bio », la vie, et « logos », le discours. La « bio-logie », dans son sens premier, c’est bien la « parole sur la vie ». Quoi de plus biologique dès lors que le mot rédempteur de « Noël » ? Noël qui vient du latin « nativitas », la naissance. Ce n’est  quand-même pas parce qu’ici la naissance est divine qu’elle est moins biologique pour autant. Au contraire elle est, dans sa simplicité sublime, le sommet du logos de la vie : la naissance du Verbe de vie. Remercions les scientistes qui nous le rappellent, peut être involontairement, mais qui ne croient pas (!) si bien dire. Ce qu’ils lancent comme un reproche assassin pour l’Eglise, est finalement d’une théologie fort pointue. Bravo et merci à eux !

Mais ce qui anime l’époque de Noël, ce n’est pas que la recherche de lumière, c’est surtout, je pense, cette chaleur qui sent bon le miracle à portée de main. Les petits miracles de tous ces gens qui, durant quelques heures, ne cherchent plus qu’à trouver le cadeau qui plaira, la décoration qui conviendra.

Et tout ce barnum ne vous semble pas trop commercial ?

Et pourquoi le commerce serait-il une tache ? N’oubliez pas qu’il est, historiquement, le seul vrai ciment de la paix entre les hommes. Pourquoi voudriez vous qu’il ne participe pas à la fête de la paix par excellence ? Ce n’est quand-même pas le marketing qui crée la fête, au contraire c’est de la fête que profite le commerce qui participe ainsi au miracle, et c’est très bien ainsi.

Le miracle ? Mais quel miracle à la fin ?

Le miracle de tous ces gens qui, entre cantique et buche, entre « gloire aux cieux et paix sur la terre », envers et contre tout le matérialisme qui étouffe nos vies, l’espace d’un instant au moins durant la nuit de l’Enfant Dieu, reprennent conscience qu’ils peuvent être des « hommes de bonne volonté ».

Joyeuse et donc sainte fête à tous !

Pascal de Roubaix.

(vote)
Loading...Loading...

11 commentaires à propos de “Noël, j’adore !”

  • F. Emmanuel

    A Olivier, à propos de l’Islam.

    Bonsoir,
    Je ne suis nullement spécialiste de cette religion.

    L’ Islam reconnait Jésus comme un grand prophète ayant annoncé Mahomet.
    A ma connaissance ils reconnaissent même une naissance ‘non humaine’ pour Jésus mais ils ne peuvent fêter la “Nativitas” de Dieu, Fils de Dieu; puisque pour eux Dieu est Unique (comparaison chrétienne = le Père uniquement).
    Donc ils ne fêtent pas Noël, au sens religieux de terme (pour eux comme pour nous). Mais Jésus est appelé Christ et Prince de la paix. Mais pour eux il n’est pas Dieu car il n’y a qu’un seul Dieu qui est Allah.
    J’espère ne pas avoir fait trop d’erreurs théologiques dans ce commentaire et n’avoir choqué personne. Si c’était le cas, que cette personne veuille bien m’en excuser.
    Je vous souhaite à tous de rester auprès de Dieu tout au long de votre vie.

  • F. Emmanuel

    Bonsoir à tout le monde,

    Je ne prendrai qu’un petit aspect de ce courrier, celui du marketing qui est souvent opposé au religieux.
    Pour moi ils sont complémentaires, à condition de ne pas oublier l’essentiel : la venue de notre Sauveur parmi nous : “Le Verbe s’est fait chair, il est venu parmi nous et les siens ne l’ont pas reconnus”. St Jean a écrit cela avant le “marketing” autour de Noël.
    “L’ambiance commerciale de Noël” est parallèle à l’Avent, mais n’est pas son opposé ou son ‘ennemi’. A chacun son chemin pour s’y préparer…

  • Patrick de Cooman

    Cher Pascal,
    On peut ne pas être toujours d’accord avec toi, et c’est probablement pour cela que tes courriers sont dégustés comme si c’étaient des fruits défendus : délicieux, mais à consommer avec modération (un mot que tu dois détester). Mais chacun sait que tu es… d’un commerce fort agréable, et donc (je te cite) un artisan de paix. Joyeux Noël à toute la tribu.
    Patrick

  • Françoise Le Borne

    Petites lumières magiques, odeurs de vin chaud, de cannelle et de vanille,les maisons qui se font belles, les paquets mystérieux qui s’empilent, les petites étoiles spéciales qui s’allument dans les yeux des enfants, les cachotteries bienveillantes, les familles qui se reroupent, venant parfois de fort loin, pour les chrétiens que pour les autres, c’est le moment d’oublier que la France supprime le mot “parent” de son code civil, oublier le travail de sape de la famille pour voir, tout autour de la terre, les gens revenir à nos fondamentaux.

    C’est peut-être cela, le vrai miracle de Noel.

    N’oublions pas, tradition oblige, que la table soit fastueuse ou que le menu soit boudin-compote et fruits secs, de réserver une place à table pour le “passant” …

    Heureux Noel, Pascal, pour vous, les vôtres, et le fan club de votre blog.

  • Isabelle de Crayencour

    Je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais ici vous avez eu un ton infiniment juste. C’est une analyse complète de tous les ingrédients de Noël. Tout le monde peut s’y retrouver. C’est très bien pensé et très bien formulé.
    Merci pour cette réflexion que je vais conserver.

  • Olivier

    Je ne suis pas tres érudit, mais l’Islam a t il son équivalent de Noel ou l’on ne parle que de paix et d’amour ???

  • aconseriere@gmail.com

    A vous aussi joyeuse et sainte fête de Noël. Merci pour l’optimisme qui contribue aussi à semer un peu de joie et de bonheur dans notre entourage. C’est Noël tous les jours quand on dépose les armes quand on se réconcilie et que l’on veut s’entendre, quand on ouvre sa porte , que l’on offre un sourire, un service et que l’on n’est pas grincheux.

  • Albert de Theux

    Toutes ces lumières évoquent pour nous la puissante étoile de Noël dont les historiens eux mêmes ont détecté l’authenticité (3 planètes lumineuses dans un même axe ont donné cette puissante lumière que les savants attendaient.
    Tous ces cadeaux évoquent pour moi le don infini de Dieu (le plus mirifique des cadeaux) son propre fils.
    Tous ces chants de Noël évoquent cette joie époustouflante que nous pouvons avoir devant le salut qui nous est promis.
    Que l’enfant de Noël vienne notamment sauver la jeunesse à la quelle l’esprit du mal veut s’attaquer aujourd’hui
    Que ces fêtes de familles ravivent l’amour familial que l’esprit du mal veut aussi attaquer plus particulièrement aujourd’hui .
    Alors Joyeux Noël

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible.