Lettre ouverte à Philippe de Belgique, Duc de Brabant
Famille royale

Monseigneur,

Les remugles qui s’échappent aujourd’hui des injures qu’on vous fait, empestent les médias et dégoûtent tout le pays. Elles me poussent à écrire ces quelques lignes pour vous dire toute ma sympathie et, comme des millions de compatriotes, le respect enthousiaste que nous accordons à la Monarchie, à vos parents nos bons souverains, ainsi que notre tendresse pour votre épouse et nos petits princes, vos superbes enfants.

Je suis outré, écœuré, dégoûté. Ce livre abject qui fait parler de lui par les moyens les plus bas, ne mérite que le pilon et son auteur le pilori.

Ceci dit, s’il ne s’agissait que d’injures et d’atteinte à votre honneur (1), nous pourrions peut-être nous en tenir très noblement au mépris le plus glacial. Hélas, pour n’importe quel observateur de l’évolution de notre pays et de notre régime, il ne fait aucun doute que la sortie ultra médiatisée d’un tel torchon est tout sauf un hasard ou une initiative privée.

Il est évident que s’est développée dans notre pays une oligarchie de plus en plus impudente de type particratique. Celle-ci supporte mal que lui échappe le rôle premier, la tête de l’Etat. En cela elle est complice des sous-nationalismes imbéciles qui divisent notre trop petit royaume, et qui ne supportent pas ce ciment que représente encore et toujours notre Monarchie constitutionnelle. C’est ainsi que nous voyons de plus en plus souvent  les gestes du Roi, les vôtres ou ceux de votre frère, critiqués sans vergogne. On détourne ici l’intangibilité constitutionnelle de la personne et des actes du Roi pour les soumettre à une prétendue autorisation préalable de ses ministres. C’est grotesque : si le constituant à voulu que la tête de l’Etat soit inattaquable, ce n’est pas pour l’empêcher d’agir, mais bien pour que la responsabilité politique de ses actes soit portée par des ministres qui doivent jouer ici un rôle de fusible. Il s’agit donc de libérer le Roi des contingences politiciennes et non de paralyser ses moindres initiatives. On détourne aussi la démocratie en laissant entendre qu’elle exigerait de vous un certain taux de popularité en deçà duquel vos chances de succéder un jour à votre père seraient diminuées. C’est ridicule puisque la popularité du souverain vient justement de ce qu’il ne gouverne pas mais qu’il est voué dès l’enfance au « Bien commun », sans besoins de plaire ou crainte de déplaire. La fonction royale, dont vous êtes l’avenir, échappe en conséquence à tout besoin de démagogie et c’est très bien ainsi.

Il est donc évident, c’est en tout cas mon humble avis, que ce livre vient à son heure avec comme mission de décrédibiliser tant qu’il le peut la Monarchie à travers les personnes qui la représentent. Il fait semblant de planifier la prochaine succession au trône tout en ayant l’incroyable toupet de lui indiquer ses conditions, dans le but évident de mettre d’emblée  sous contrôle celui qui sera le successeur. Le meilleur service que vous pourriez rendre à vos ennemis serait de suivre cette logique ou même de prendre au sérieux le moindre détail du contenu de leurs calomnies.

Par contre j’espère de tout mon cœur que l’entourage du Roi et surtout le vôtre prennent bien conscience qu’il ne s’agit de rien d’autre que d’un nouvel épisode d’une guerre sourde que mènent des gens bien organisés et déterminés, contre la Monarchie belge, quitte à perdre au passage la Belgique elle-même, tel un vulgaire dégât collatéral.

Je voudrais en tout cas vous convaincre de ceci : la toute grande majorité des Belges est horrifiée du mal qu’on vous fait, à vous, à votre épouse, à tous vos proches, et surtout à vos enfants et, qu’en tout état de cause, nous restons, moi-même, les miens et mes amis du Beffroi, d’indéfectibles défenseurs et de très enthousiastes serviteurs de notre Monarchie et des personnes qui l’incarnent.

Pascal de Roubaix.

Ancien député.

Vice-président de l’Institut Thomas More.


(1) ainsi qu’à celui de plusieurs autres personnes citées, comme mon trop brillant et trop gentil cousin Thomas d’Ansembourg qui est un homme épatant, d’une classe rare, mais sur lequel on jette, sans le moindre scrupule, une suspicion d’autant plus nauséabonde qu’elle est purement gratuite.
(1 votes - 4.00)
Loading...Loading...

116 commentaires à propos de “Lettre ouverte à Philippe de Belgique, Duc de Brabant”

  • EGGERMONT PAUL

    Après lecture de TOUS les commentaires, je ne puis qu’y adhérer à 150 %, mais je suis sidéré du nombre de fautes d’orthographe ou de grammaire qui peuplent beaucoup d’entre eux. Probablement suis-je anormal, mais j’ai vraiment peine à constater que tant de nos concitoyens connaissent si mal leur langue…
    Ceci dit, je ne puis que partager TOTALEMENT la plupart des avis, ceux qui plaident pour notre monarchie. Elle a (entre autres) l’énorme qualité de mettre entre parenthèses les (cocasses) dissensions communautaires que, malheureusement, nous connaissons. Souvenez-vous de l’enterrement du Roi Baudouin à Laeken, le 6 août 1993. Y avez-vous vu des Wallons et des Flamands? Moi je n’y ai vu que des BELGES.

  • gilbert

    Chers,
    continuez à respecter cette famille comme nous avons l’obligation de respecter tout être humain, mais…
    cessez de vivre et penser comme au moyen âge.

    Vive la République.

  • Erard

    Que l’on ne s’occupe pas de la vie privée de notre famille royale, qu’ils soient respectés et que le moindre geste ne soit pas repris directement dans un article de presse.
    Bravo pour votre article et j’ose espérer que ce livre soit du plus grand désintérêt.

    Vive la Belgique!

  • Jean-Marie S.

    Excellent !

    Mais ne serait-ce pas au Gouvernement, gardien de nos institutions(?), de veiller au respect de notre monarchie qui n’a constitutionnellement pas le droit de se défendre sans contreseing ministériel ?
    Encore faudrait-il que dans notre particratie, en permanent déni de démocratie, le gouvernement respecte nos institutions.

    Cordialement
    JMS

  • Pierre Bartholomé

    Deborsu fait mention d’informations venant de personnes qui désirent rester anonymes. En général le sort réservé aux lettres anonymes est la poubelle.
    Mais il y a plus grave; certaines informations ont trait au fait que Mathilde aurait eu recours à l’insémination artificielle. Si cela est vrai, ce genre d’information ne peut provenir que de personnes liées par le secret médical ce qui est passible de poursuites judiciaires. Malheureusement, comme la famille royale n’engage jamais de telles démarches, ces gens resteront impunis. Dommage !

  • André Raeymaeker-Charpentie

    Cher Pascal,
    il me semble qu’il plane sur toute cette question une regrettable équivoque .. C’est qu’on confond l’attachement à des personnes, qui peut aller jusqu’à
    une adulation moutonnière, avec la défense de l’institution monarchique,
    dont notre courageux Roi est le symbole.
    C’est que plus personne aujourd’hui ne semble savoir que ce symbole seul devrait rester intouchable, alors même que les personnes qui l’incarnent peuvent, comme tout le monde, prêter le flanc à certaines critiques.
    Ce qui est criminel, c’est l’amalgame opéré entre ces deux plans, dont l’un ,
    étant intellectuel et de l’ordre des principes, est tout à fait transcendant aux comportements individuels.
    Dans un cas bien plus grave, celui des prêtres pédophiles, le même amalgame
    sert à attaquer haineusement l’Eglise et la papauté. C’est oublier q’un prêtre, même criminel, conserve la marque ineffaçable de son sacerdoce. Et que le pire des “monstres”, même s’il est l’objet d’une vindicte excusable de la part des masses, reste un être humain, toujours susceptible d’une prise de conscience, si improbable que reste celle-ci.. C’est ce qu’ont bien compris les braves petites Soeurs de ….
    Voilà qui va faire hurler, et plus encore que tout le reste. Et pourtant, c’est comme ça : j’attends les dénégations, moi qui , n’étant pas même catholique, entends pourtant bien défendre l’Eglise, et mordicus…Je n’ai pas dit : tout le clergé
    Il va de soi que j’ai pris des exemples extrêmes, en espérant me faire comprendre,mais qu’il ne faudrait surtout pas les appliquer à la famille
    royale !.
    Comme disait le diable boiteux , cela va sans dire, mais encore beaucoup mieux en le disant…
    Amitiés à tous

  • Dumortier Christiane

    Je n’ai pas lu le livre et n’ai nulle envie de l’acheter. Je n’ai connaissance que d’extraits parus ci ou là dans la presse. F. Deborsu rétorque aux critiques qui lui sont faites qu’il a accompli un véritable travail de journaliste vérifiant et revérifiant (jusqu’à 3 et 5 fois) la fiabilité de ses sources provenant de personnes voulant garder l’anonymat et leur véracité. Il ajoute même que nombre de ses informateurs lui ont fait part, depuis la parution du livre, que leurs dires sont vrais. Alors pourquoi veulent-ils garder l’anonymat? De quoi ont-ils peur? D’une “fatwa” émise par la famille royale? Soyez sérieux, Messieurs les informateurs. Cessez d’être pleutres et faîtes vous connaître. Et vous Monsieur Deborsu jetez le masque et abandonnez votre qualité de journaliste. Vous faîtes honte à cette profession.

  • Jean G. Pirmez

    Monsieur,je lis toujours avec beaucoup d’intérêt vos écrits. Je vous félicite pour cette lettre au Prince Philippe. L’auteur n’est qu’une ordure. Je ne souhaite qu’une chose c’est qu’on n’achète pas ce ramassis de bêtises.

  • Pierre de L'Arbre

    Le communiqué du prince Philippe suffit pour clore un débat provoqué par une publication qui ne mérite que notre profond mépris.

  • T.DEGEN

    l’art est difficile,et, la critique est aisée !
    La vulgarité de cet ….auteur est confondante.

  • Vanden Bosch A

    Je sais déjà que je vais faire hurler mais l’ensemble de vos réactions me dérange profondément.
    Souvenez-vous, c’était il y a à peine quelques semaines, tout le monde bien pensant critiquait l’attitude de ces musulmans hystériques manifestant dans le monde entier contre un film ridicule dénonçant les agissements sexuels et autres de Mohammet, film qu’au demeurant quasiment personne n’avait vu.
    Merci de bien vouloir m’expliquer en quoi vos réactions sont différentes?
    Vous critiquez tous avec une belle unanimité un bouquin potentiellement passablement ridicule qu’aucun d’entre vous n’a probablement lu.

    Sous le même effet de réaction primaire et de manipulation cathodique (lapsus calami?) vous propagez un effet de buzz et transformez un forum de réflexion entre citoyens en un pâle relais de “Place Royale”.

    Très franchement, mon cher Pascal, je suis déçu par ton article. On peut être un ardent défenseur de la monarchie comme moi sans être aveugle quant aux manquements humains de ceux qui la représentent mais qui ne l’incarnent pas.
    Bien cordialement

    • Pascal

      Mon cher André, non je ne vais pas hurler mais à mon tour de te dire que ta réaction me surprend.
      Dans cette lettre ouverte je cherche, de fait, à réconforter des personnes qui viennent de subir des attaques inqualifiables, sans pouvoir s’en défendre elles mêmes. Des attaques qui risquent de blesser profondément des enfants parfaitement innocents (ce qui est universellement admis comme le pire des crimes). Si le citoyen belge ne les défend pas, personne ne le fera.
      Mais ce que je fais surtout c’est les mettre en garde contre une démarche orchestrée qui tend, à travers la dépréciation des personnes qui en ont la charge, de réduire si pas détruire notre régime de Monarchie constitutionnelle. En ce sens, ce livre, pour être lamentable, n’en est pas moins redoutable et pas du tout stupide.
      Par ailleurs, je pense vraiment que l’attachement populaire, parfois simple et naïf, au Roi et à sa famille est parfaitement respectable, en ce sens qu’il ressent, sans toujours l’exprimer clairement, que sa personne comme celles des princes héritiers, ne peuvent être dissociées de la fonction qu’ils portent. C’est ce qui en fait plus qu’une fonction, une magistrature personnelle, qu’il n’est jamais sot de défendre.
      Ta comparaison avec les attaques contre le prophète est amusante mais ne me semble pas relevante puisque dans leur cas, le prophète ne risque rien et ne frémit même pas dans sa tombe, tandis qu’ici, à travers la personne des héritiers, c’est la Monarchie qui est touchée et qui finira par céder si ceux qui en sont partisans ne la défendent pas.

  • Jean Ullens

    Merci, Cher Pascal, de ce beau message de soutien et de réconfort au Prince Philippe et à notre Monarchie.
    C’est dans l’adversité que l’on compte ses amis, et ce livre malveillant les a certainement profondément affectés et peinés. Ton message de réconfort sera d’autant plus apprécié.
    Alors que leur objectif est de veiller à la défense du pays et à la protection du bien-être du peuple belge, les voilà bassement attaqués au moyen d’allégations invérifiables et n’offrant aucun intérêt.
    Heureusement, le Bien finit toujours par triompher !!

    Amicalement,

    Jean Ullens

  • Marie-Martine della Faille d'H.

    Je souscris à 100% à tout ce qui a déjà été dit. Une petite réflexion cependant, nous avons nous aussi une certaine responsabilité lorsqu’il nous arrive de colporter certains ragots qui nous semblent anodins mais qui finissent par arriver à l’oreille d’individus malfaisants comme l’auteur de ce torchons. Notre famille royale a droit au respect de sa vie privée. J’espère que ce livre sera un flop commercial car, visiblement son seul but est de faire de l’argent. Lamentable.

  • Hubert t'Serstevens

    Cher Pascal,
    Bravo et merci pour ton initiative.
    Vive la Belgique et la famille royale.

  • jamar

    tout ce qui est excessif est insignifiant mais le mal fait aux enfants royaux et leurs parents est impardonnable .Demain ,nous serons encore plus unis autour du Prince ,de la Princesse pour qu’ils poursuivent avec courage leur mission

  • Sabine de Laminne

    Pourriez-vous communiquer au Prince Philippe l’indignation de tous ceux qui
    vous ont écrit, ainsi que tout notre soutien à la famille royale.
    Il serait bien que ce sinistre (monsieur) Deborsu en soit aussi informé. .
    .

  • t'Serstevens Donatienne

    A l’heure actuelle, tout le monde peut écrire n’importe quoi sur n’importe qui.
    Impunément. Nuire pour nuire, tout en poursuivant un but manifestement lucratif, cela est devenu possible dans une société dont les seuls repères sont l’argent et la recherche de la célébrité médiatique acquise à n’importe quel prix.

    C’est bas, c’est petit, c’est vil !

  • Baudouin d'Ursel

    Je souscris de tout coeur à la lettre de notre ami Pascal.
    Quand j’examine ce qui vient d’arriver, je me demande dans quel monde je suis tombé où l’honneur des personnalités les plus respectables est à la merci de petits folliculaires sans envergure et seulement avides de notoriété et d’argent. Où donc est passée la bienséance, la pondération, la retenue, la discrétion que devraient respecter tous ceux qui s’adressent au public ?
    Je suis ecoeuré et je constate que tous mes amis, sans exception, pensent comme moi.

  • Centner

    Lamentable …. Écoeurée par cet auteur sinistre, je réitère mon attachement à la Belgique et à notre famille royale.

  • geneviève Chaudoir

    Merci d’avoir exprimé ce que nous pensons tous. Quelle infamie et quelle bassesse! Nous soutenons de tout coeur notre famille royale

  • Pierre Gehot

    Cher Monsieur,
    Bravo pour votre initiative. On ne réagira jamais assez contre l’infâme hypocrisie qui se cache derrière ce livre. Je rappellerai simplement le mot de Voltaire “Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose !” Il convient donc de réagir et de maintenir la pression.
    Je ne pense pas qu’il n’y ait qu’un souci de bien vendre ce torchon dans le chef de l’auteur. Les insinuations dont il truffe le livre me rappellent trop des propos déjà entendus en son temps dans l’entourage du “Vlaams Belang” ex “Vlaams Blok”. Il s’agit bel et bien d’une action de déstabilisation. Et quelle hypocrisie! C’est bien là “l’hommage que le vice rend à la vertu”.
    Je vous laisse en vous félicitant et en vous assurant qu’il y a beaucoup de monde derrière vous.
    PIERRE GEHOT

  • Nadine HANQUET

    Cher Pascal,
    Merci d’avoir pris la plume pour défendre le Prince Philippe et notre monarchie.
    Je te félicite et signe à deux mains !
    Amicalement

  • Isabel t'Kint de R.

    Merci, Pascal, de cette mise au point ! J’ai apprécié que nos médias étaient unanimement écoeurés de cette publication nauséabonde.
    Quant à la maison d’édition La Renaissance du Livre, plus jamais je n’achèterai un livre publié par eux !

  • F. Emmanuel

    Quelle devise faut-il suivre :
    – “L’union fait la force” ou “Diviser pour régner” ?

  • claire monnoyer de galland

    Pour ce que j’ai entendu sur ce livre, je suis bien d’accord avec vous … mais pour critiquer il faudrait avoir lu et comment lire sans faire les choux gras de ce minable dont la biographie serait certainement
    “exemplaire !!!!!! ” ??

  • scheppers de bergstein

    Pour moi c’est revoltant
    Je suis choquée de tous se débalage de fets qui pour moi reste dégradent pour notre pays qui reste encore un coin de terre ou il fais encore bon vivre
    nos choix de vie son propre a chacun et chacune et reste prioritaire dans notre dignité

  • Erik Mondron

    Cher Pascal,
    Une fois de plus,nous sommes tous en phase avec tes commentaires.Merçi.
    “Tout ce qui excessif est insignifiant…” (Talleyrand)

  • Père Patrick Balland

    Chr Monsieur,
    Je suis Suisse, mais de souche française. J’exerce mon ministère en Belgique depuis 2005. J’ai appris donc à découvrir le fonctionnement politique de la Belgique. Je suis convaincu que la famille royale de Belgique est la plus belle garantie de l’Unité de votre pays et de sa dignité ( bien mal menée par une politique qui met à rude épreuve l’anthropologie même de la loi naturel). La famille est également ce qui reste comme figure d’une liberté fondamentale face à une réelle dictature du laïcisme, qui laisse pantois un citoyen suisse, vivant dans une liberté ” au nom de Dieu” ( début de la constitution helvétique) depuis 1291 ¨
    Oui, ayant en plus un couple princier appeler à régner, d’une telle qualité moral et spirituel ( cela dérange) votre initiative est plus que louable, elle est un acte d’amour de votre pays. Que Dieu bénisse votre service d’un pays en réel danger.

  • f r. Querton

    C’est immonde ce que fait ce monsieur . Avec qui que ce soit et à fortiori avec la famille Royale, qui ne peut se défendre . Je le lui ai d’ailleurs écrit ainsi qu’à ,son éditeur . Bcp de mes amis feront de même .La critique est aisée, surtout quand elle est mensongère .
    Quant à Thomas d’Ansembourg , j’espère de tout coeur qu’il portera plainte.

  • Flicka Cattoir

    Vous écrivez beaucoup mieux que moi pour dire ce que vous dites, auquel je souscris entièrement et aux commentaires auxquels j’adhère entièrement!
    La Belgique est bien VIVANTE!
    Merci

  • Bruno de Walque

    Votre article traduit bien la stupeur des Belges (il y en a encore) devant l’imbécilité de certains scribouillards. Ce livre mérite une sanction : que l’association des journalistes retire à ce pseudo-journaliste sa carte d’accréditation. Un journaliste ne peut pas dire n’importe quoi, sinon il devient une pipelette de bas étage. La profession a son honneur à défendre et elle peut le faire ouvertement.

  • Delvaux Anne

    Cette analyse correspond bien aux malaises à répétitions exprimés le même jour par La Libre Belgique.
    La calomnie ne grandit pas celui qui la lance !

  • André Raeymaeker-Charpentier

    Eh bien, c’est un vrai tollé … Bravo ! et permettez une dernière citation :

    ” Il n’y a pas de grand homme, dit-on, pour son valet de chambre ; mais cela vient simplement de ce que le grand homme ne peut être reconnu que par ses pairs. Le valet de chambre ne saura probablement bien apprécié que par ses égaux.”
    Maximes et réflexions
    Johann Wolfgang von Goethe”

    Il est sans doute vrai que les “grands hommes” se font rares.
    Par contre, pour ce qui est des valets, c’est la cohue.
    Du temps où l’on savait encore vivre, le larbin Arouet se faisait éconduire à coups de bâton.. Mais c’était juste avant l’assassinat de son Roy.…

    Read more at http://www.dico-citations.com/il-n-y-a-pas-de-grand-homme-dit-on-pour-son-valet-de-chambre-mais-cela-vient-simplement-de-ce-que-goethe-johann-wolfgang-von/#EdjkO0oqtZgKUXZe.99

  • Anne Claessens-Buscemi

    monsieur de Roubaix,
    comme vous-même et vos lecteurs, nous sommes profondément choqués par les écrits de Frédéric Deborsu;
    une fois de plus ,force est de constater que l’argent dirige le monde, que les valeurs chrétiennes ont été balayées de nos sociétés matérialistes:le respect, la dignité,l’éthique professionnelle nexistent plus.
    Quelle est l’utilité de tels récits et pourquoi maintenant?
    tout cela est bien vil, bas, mesquin!
    La monarchie est ,et doit rester un symbole de paix et d’unité dont le monde a besoin.
    Merci, pour votre action, soyez assuré de notre soutien!

  • dourte d

    Ce gars est un plouc, et puis sa femme est moche, ses enfants….En y pensant, c’est avec nos deniers qu’il vit.

  • Didier Gevers

    Comment Monsieur Deborsu peut-il tomber si bas ?? Qu’est-il prêt à vendre pour se faire quelques sous… c’est ignoble !

    J’espère que la RTBF diminuera ou supprimera son temps d’antenne.

    Merci Pascal pour cette chronique au ton si juste !

  • orban yvette

    de tout coeur avec la “grande “majorité du peuple belge,nous aimons notre royauté,et gare à celui qui l’égratigne!!!

  • Françoise Lesseliers

    Monseigneur et Princesse Mathilde,
    Nous sommes aussi tout à fait scandalisé par tant de calomnie, c’est honteux, révoltant, répugnant… Sachez que tant et tant de belges le sont, mais peu osent s’exprimer, surtout en flandre et particulièrement ici à Anvers! Même ici on vous soutient, ça peut-être vous en doutez mais je vous assure! Nous vous souhaitons à tous deux bon courage, et il n’y a que la force de l’amour d’un bon couple qui sait surmonter tout ça, vous en êtes la preuve! Françoise Lesseliers Boechout (près d’Anvers)

  • m van Zuylen van Nyevelt

    tout à fait d’accord avec toutes les personnes qui vous écrivent. Notre famille a toujors été très attachée à notre famille royale .

  • Plissart Bénédicte

    Merci à tous pour vos nombreux commentaires d’éloges et de soutien à notre famille royale.
    Elle est la base même de la stabilité de notre pays.
    Elle a toute mon admiration et mon soutien.
    Ni le livre ni le journaliste ne mérite de s’y attarder!

  • Etienne de Wouters

    Je soutiens totalement l’esprit de votre lettre ouverte, qui reflète bien mon propre point de vue.
    Pas facile de faire connaître “urbi et orbi” notre point de vue sans déclencher une polémique qui ne pourrait qu’intensifier la publicité pour ce bouquin.
    C’est pourquoi j’ai apprécié le communiqué de presse publié par Monseigneur le Prince Philippe : son propos atteint une telle hauteur qu’il remet parfaitement les pendules à l’heure sans rentrer dans un vain jeu polémique. Merci, Monseigneur. Vous avez une fois de plus parfaitement démontré que vous avez toutes les qualités nécessaires à l’exercice des hautes fonctions auxquelles vous êtes appelé.

  • Nicolas de Gottal

    Avec des accents variés mais fondés, les premiers intervenants reflètent largement le sentiment général et le soutien à la famille royale, reconnaissant, notamment, la contribution exemplaire tant de sa Majesté le Roi que du Prince héritier dans d’innombrables domaines et dans un environnement toujours plus complexe tant sur le plan national qu’international, reflet de leur soutien indéfectible à la Nation et à l’ensemble de la population.

    A l’opposé, quelle valeur accorder à un prétendu journaliste qui à manifestement oublié – ou peut-être plus simplement l’ignore-t-il – des principe de base applicables à l’exercice de toute activité soit-elle professionnelle ou autre en société: conscience, intégrité et honnêteté, rigueur, respect d’autrui ? Au-delà, il manque aux conditions essentielles de l’exercice de son métier préférant une approche qui ferait pâlir de jalousie les pires des tabloïdes de la presse people anglo-saxonne.

    Finalement, quelle cause ou intérêt sert-il ?

    Formons le voeu que le plus grand nombre ne s’y trompera pas.

    Enfin, manifestons notre soutien à l’ensemble de la famille royale, au couple princier et leurs enfants

  • Hanquet Brigitte

    Monsieur de Roubaix,

    Bravo pour votre initiative au sujet de ce livre inqualifiable au sujet de notre remarquable famille royale.

    Je vous soutiens à 100% et, comme Madame C. Devaux le suggère, et suis à 100% pour une chaîne de soutien ou pour toute manifestation contre ce livre que je n’achèterai jamais.

    Vive La Belgique unie, vive notre famille Royale.

  • Michel Hanquet

    Bravo Monsieur pour votre article. Cet individu qu’est Deborsu devrait être déchu de la nationalité Belge.C’est une véritable honte de traiter de cette façon la Monarchie, que ce petit monsieur passe son temps à faire autre chose que de salir la Monarchie.
    Vive le Roi et vive la Belgique.

  • derasse

    Je suis consciente que la Belgique se gangrène, l’abus de pouvoir et l’avidité de l’argent sont des maux qui, pour ma part, ne peuvent et ne devront jamais remplacer la royauté qui jusqu’à présent à maintenu de son mieux l’unité de la Belgique
    Je suis à 100% avec vous

  • François

    La critique négative est trop facile mais à l’égard de la famille royale dans son ensemble et ici, dans le cas précis du Prince, n’a plus de mot : je dirais abjecte et déplacée. Comme disait mon prédécesseur : j’espère que son livre ne rencontrera aucun succès. Quelle puanteur !
    La RTBF l’a rejeté ? Tant mieux.
    Votre lettre est digne des plus nobles louanges, cher Monsieur de Roubaix.
    Et votre cousin Thomas se trouve blessé dans sa personne par cet immonde individu. Je voudrais, ici, lui témoigner toute ma reconnaissance, mon admiration et mon soutien !

  • Edith de Hepcée

    On ne peut rester sans reaction. merci Mr de Roubaix , à 100% en phase avec vous et tous ici qui sont indignés!

  • Edith de Hepcée

    Quel beau soutien. je rejoins votre avis et serai présente en cas d une manifestation pour le maintien de la monarchie dand le pays. on ne peut rester sans agir!

  • Marie Schöller-Charbonneaux

    100 °/° d’accord avec votre lettre.
    Livre à ne pas lire, car en plus il enrichit celui qui veut faire tomber la Belgique. Les libraires devraient en refuser la vente et la promo!
    Vive la Belgique

  • c.delvaulx

    Très belle lettre.
    Merci.

    Peut-on organiser une chaîne de soutien qui serait envoyé au palais?
    ou une lettre que nous pourrions signer.

    De mon côté me donnez-vous l’autorisation de la poster sue le site d’ Église Wallonie?

    Bien à vous.

  • Charles van Havre

    Je ne peux que souscrire à cet article qui reflète le nonsens absolu des allégations et suppositions faite par Monsieur de Borsu, que j’hésite d’ailleurs a appeler Monsieur car il ne l’est pas! Je trouve ces propos une atteinte inacceptable au Prince et surtout à ses proches qui n’ont vraiment pas mérité cela.

    Une chose est certaine personellement je n’achèterai pas le livre!

    Je soutiens Le prince et sa famille de tout mes forces

    Vive le Roi et vive la Belgique!!

  • Cartuyvels Jean Pierre

    Nous avons une famille royale qui se donne sans compter au pays et les propos de l’auteur du livre sont absolument inadmissibles. Quelle est son intention sinon de vendre son livre et de nuire au pays. C’est odieux !
    Merci à Pascal de Roubaix pour sa lettre au Prince Philippe.
    Le p

  • Michel Bribosia

    Bien d’accord sur toutes les protestations déjà enregistrées, j’espère que Deborsu ne trouveras plus guère le sommeil et que l’odeur de l’argent optenu par sa saloperie fera fuir les gens autour de lui

  • André de Failly

    Ce Deborsu est un lâche
    voilà tout.
    Et les crétins qui achètent ce livre
    sont vraiment crétins.
    “Dieu Merci”;
    Il y a les autres.

  • SIMONIS Allain-Baudouin

    Monsieur de Roubaix,

    Votre initiative d’une lettre ouverte à notre Prince Philippe de Belgique afin de le soutenir est plus que nécessaire. Merci de votre hardiesse
    ” Laisser dire et bien faire ” n’est plus de mise en cet instant.
    L’effronterie de ce journaliste insolent à l’égard de notre Monarchie ne peut être qualifiée que de honteuse.

    Un très respectueux et très humble serviteur de notre Royauté.

  • Lhoest Etienne

    Cher monsieur,

    Vous décrivez comme a l’habitude parfaitement cette situation inacceptable.
    Je vous donne tout mon soutient et vous encourage dans votre voie, que chacun de son coté soutienne les valeurs élémentaires d’une vie responsable en société et rayonne autour de lui le respect par l’exemple de la vérité et de l’honnèteté.
    Vive notre Liberté, offerte par le don de personnes engagées.
    Vive notre Roi , Vive nos princes dans leurs taches combien difficiles et qui peuvent devenir ingrates. Soutenons les de nos actes et paroles.

  • t'Kint de Roodenbeke François

    Je souscris pleinement au contenu de votre article.

    Il me parait temps de freiner le niveau de pouvoir “exorbitant” atteint par les medias lesquels ne sont absolument plus contrôlés par le respect d’une éthique quelconque et qui ne “se contrôlent” dès lors plus non plus !C’est à qui “débordera” le plus afin de “se vendre”… le seul objectif qui comptent pour eux, car leur survie en dépend.
    On chercjhe vainement encore les articles de fonds suceptible d’apporter un support intellectuel et moral!
    Il ne suffit pas de proposer sur deux pages, en regard, le “pour” et le “contre” pour donner l’illusion de l’objectivité. Il y a aussi le choix des contradicteurs qui peut assurer la crédibilité !

    Bon courage… contuniuez surtout !

  • Marie Hublet

    Tout à fait d’accord.
    Heureusement que vous exprimez ce que la majorité silencieuse pense.
    Haut les coeurs !

  • Marianne Bracht

    Tout cela manque singulièrement d’élévation d’esprit et nous donne malheureusement l’impression d’etres salis, alors que notre famille royale se comporte dignement et ne modère jamais ses efforts pour le Pays.

  • Sophie Banon

    Je soutiens de tout coeur votre lettre et suis désolée de cette médiocrité.
    J’ose éspèrer que tous les Belges ne sont pas associés a ces basesses inutiles et lamentables.

  • coomans de brachène

    Cher monsieur ,votre courrier est très important car elle peut faire prendre conscience aux belges de la gravité de la situation de notre pays

    tous ces magazines se trouvent dans tous les rayons des magazines carrefour, delhaize et autres donc dangereux car ils font partie de notre quotidien lorsque nous faisons nos courses !!!
    je vous remercie de cette prise de conscience

    solange Coomans de Brachène chateau de la hutte sart dames avelines

  • Catherine Guisset-Convent

    Tout cela est ignoble et relève de la pure méchanceté ! Frédéric Deborsu est diabolique et ses insinuations destructrices! Nous souscrivons aux propos de Pascal de Roubaix qui devraient être lus tous azimuths et réïtérons le profond respect et l’attachement indéfectible que nous avons envers le Roi, ses enfants, sa famille.

  • Benoît Veldekens

    Le livre de F.Deborsu ne doit pas suciter une polémique excessive. Tout ce qui est excessif est insignifiant, en ce compris les affabulations contenues dans le livre que pour ma part je n’accrédite pas. La monarchie joue son rôle, humanise l’Etat, lui donne un visage familial, sans qu’elle doive être ni idolâtrée ni stigmatisée. Je suis convaincu qu’elle survivra même si notre Etat devait évoluer vers le confédéralisme. Elle fait partie de notre identité composite. Je ne lirai pas le livre de Deborsu pour la simple raison qu’il ne m’intéresse pas. Mais j’imagine aisément qu’être publiquement accablé de rumeurs infondées doit être humainement difficile à vivre pour les personnes intéressées. Qu’elles sachent cependant que les interprétations fallacieuses de leur vie privée, à défaut de crédibilité, ne laisseront aucune trace durable. Que les membres de la famille royale soient assurées de notre respect, en toute sagesse, en les laissant à l’abri de toute exploitation de nature politique et, de préférence pour elles, dans le rejet autant des critiques et insinuations sans fondement que des éloges dithyrambiques.

  • Bedoret Geneviève

    Bonjour,

    J’approuve entièrement votre lettre et espère que vous serez soutenu dans votre démarche, Geneviève Bedoret

  • van Zuylen Gilles

    Mieux vaut ignorer et ne pas acheter une telle publication. Le boycot s’impose pour ne pas donner du crédit à une telle opération.

  • Eggermont Baudouin

    Je n’aime pas les calomnies gratuites, mais de là à dire que j’éprouve une grande sympathie pour la famille royale….!!

  • d'Udekem d'Acoz Raoul

    Je partage votre commentaire.

    La publicité cachée et complice donnée à ce livre est indéniablement aussi grave que le livre lui-même.

    Cela souligne que la crise financière est moins grave que la crise morale qui
    tue notre société.

  • Isabelle de le Court

    Cher Pascal,

    Nous sommes profondément dégoûtés par cette crasse. Ainsi, d’ailleurs, que par cette campagne promouvant les relations extra-conjugales, avec notre roi en photo.
    Mais que se passe-t-il et que faire?
    Est-il concevable d’organiser une pétition nationale pour que cessent ces attaques crapuleuses et incessantes?

  • Woronoff Georges

    cher pascal, je suis certain que des messages personnels lui feront certainement plaisir
    A propos, quelle est son adresse postale ?

    bien à toi

    georges

  • van cutsem Francis

    Il fut un temps ou l’auteur de ce torchon aurait été mis en croix, on lui aurait cassé les os des bras, des jambes, des épaules et des hanches. Ensuite écartelé et si cela ne suffisait pas on lui aurait coupé la tête.
    Moi j’aurais commencé par lui couper la langue et les mains pour l’empêcher de continuer à vomir son venin.

  • kervyn d'Oud Mooreghem Brigitte et Dominique

    Cher Monsieur,

    Nous vous remercions pour ces lignes, auxquelles nous souscrivons pleinement.

    Bien à vous,

    Dominique et Brigitte Kervyn d’Oud Mooreghem

  • Eric de Burbure

    La meilleure réponse à donner à ce calomnieur de journaliste opportuniste et orgueuilleux à la recherche uniquement d’intérêt financier est de le nier et surtout pas en faire beaucoup de bruit et certainement ne pas acheter ce torchon de livre.
    Une première bonne réponse médiatique de notre Prince est de répondre simplement la vérité. La simplicité, l’humilité, etc n’est pas au programme de ces calomnieurs et cela restera la meilleure arme contre eux.

  • Jean-Louis Couvreur

    J’adhère à 100% à ce texte. On peut également rapprocher ces attaques avec celles dont fait l’objet l’Eglise catholique, accusée de ne pas “s’adapter à l’air du temps”. On s’attaque à ce qui pourrait encore empêcher de promulger les lois les plus infâmes et les plus amorales, qui accélereront encore le plongeon de notre pauvre pays dans la décadence…

  • Hubert d'Ansembourg

    Cher Pascal,

    et merci pour ton aimable mot sur mon neveu Thomas, qui fait effectivement un travail formidable et qui ne mérite pas ce coup de Jarnac. Le triste sieur Deborsu serait bien inspiré de lire ses livres afin d’approfondir les notions, qui lui semblent étrangères, d’empathie, de respect, d’honnêteté vis-à-vis de soi-même et des autres, d’altruisme ou de pensée positive…

    Très amicalement,

    Hubert d’Ansembourg

  • Donatienne JANS

    J’adhère entièrement à ce que Monsieur de Roubaix a écrit ci-dessus.
    Ne pas réagir, c’est accepter ce qui advient et empêcher des personnes bienveillantes qui nous représentent de remplir un rôle fondamental pour notre société, rôle on le sait, qui n’est pas facile à jouer aujourd’hui .
    La critique est si facile vis à vis des personnes qui nous représentent mais avant de critiquer qui que ce soit, et surtout quand il s’agit de la vie personnelle des gens,l’initiateur d’une critique pourrait peut-être faire son propre examen de conscience et évaluer si ce qu’il va dire va faire avancer le monde!

  • Thierry Claeys Bouuaert

    Merci Pascal pour cette mise au point.
    Je te répercute mon message à l’éditeur, “Renaissance du Livre”, complice à mon sens d’une coupable légèreté en s’étant prêté à cette publication :

    http://www.renaissancedulivre.be/index.php/contact

    ” Je suis attristé que votre Maison se soit prêtée à pareille publication dont l’objectif de soi disant “informer” couvre en réalité une suite d’insinuations
    calomnieuses et destinées à surtout déstabiliser plus encore les fondements de notre Pays. Si l’auteur fait honte à sa profession, l’éditeur ne fait guère mieux.

    Pareil ouvrage, tentant de faire passer pour faits avérés des “on dit” et autres ragots de couloirs, avec des sources anonymes, ne mérite que du mépris, surtout lorsque l’on sait que les personnes attaquées ne disposent pas d’un droit de réponse. La démarche contribue malheureusement à l’affaiblissement de notre démocratie, elle n’est certainement à mettre en exemple de séduction vis-à-vis de régimes en “déficit de démocratie”.

    Ce n’est pas parce qu’il y a en Belgique une véritable liberté de presse et d’expression que tout peut être permis.

  • Harold Cogels

    Je partage entièrement votre position. J’ajouterais même qu’il faudrait boicotter un tel livre, mais cette attitude relèverait d’une autre époque et serait contre performante. En toute discrétion ceux qui ont fait l’objet de mensonges et de callomnies doivent attaquer en justice l’auteur immédiatement, les autres ne pas en parler !!!

  • de Salle Philippe

    Je partage cette sympathie avec le Prince Philippe et l’ensemble de la famille royale. Je lui envoie mon modeste soutien pour qu’il reste convaincu que la majorité silencieuse est derriere lui . La Monarchie reste pour moi la seule garantie de l’unité nationale et il est un devoir pour chaque citoyen de la soutenir et non de la démolir.

  • de Salle Philippe

    Je partage cette sympathie avec le Prince Philippe et l’ensemble de la famille royale. Je lui envoie mon modeste soutien pour qu’il reste convaincu que la majorité silencieuse est derriere lui . La Monarchie reste d

  • Hubert d'Ansembourg

    Cher Pascal,

    merci pour ta prompte, vigoureuse et si juste réaction au tissu de ragots de bas étage jetés en pâture par un journaliste hypocrite, raccoleur et criminellement responsable d’un dommage moral incommensurable à des familles unies et innocentes, dont la vie privée ne regarde qu’eux.

    Très amicalement,

    Hubert d’Ansembourg

  • Geneviève de Beauffort

    je n’ai pas eu connaissance du livre récemment (?) écrit à propos du Prince Philippe, pour écrire un commentaire il me faudrait le parcourir, je veillerai naturellement à y avoir accès sans offrir un centime à son auteur!

  • Charles Thibaut de Maisières

    Cher Pascal,
    Entièrement d’accord avec toi, et avec le contenu de cette lettre.
    Mais il y a plus: en s’attaquant ainsi au Roi et à la famille royale, ce sinistre individu s’attaque non seulement à des personnes que nous aimons et respectons, mais au symbole même de la Belgique, c’est-à-dire à chacun d’entre nous. De plus, il y a ici injure au Chef de l’Etat: c’est un délit.
    Dans ces conditions, je ne comprendrais pas que le Premier Ministre et le Gouvernement ne porte pas plainte contre ce misérable pour qu’il rende compte de ses actes devant les tribunaux.
    Amicalement,
    Charles Thibaut de Maisières

  • de ryckel Louis

    je partage vore dégout sur ce livre et sur les so-idisantes motivations de son auteur qui ose affirmer son royalisme et son souci de renforcer la monarchie et le Prince !
    que des milliers de belges lele lui fasse savoir
    louis

  • Michel Breuls de Tiecken

    Monsieur de Roubaix,

    Merci pour votre lettre ouverte à Philippe de Belgique, Duc de Brabant, qui par ses arguments et ses témoignages, permet à de nombreux Belges et aux étrangers sensibles au bienfait de notre Monarchie, à trouver un rempart contre les trop nombreuses calomnies qui visent à détruire notre petit pays.
    Il est de plus en plus difficile de lutter contre le mal qui veut la fin de notre civilisation européenne, car les coups les plus bas sont utilisés par des gens sans scrupule. Envahi de messages divers qui toujours salissent, il est bon de ne pas se sentir seul et de lire dans le message de certains intellectuels, dont vous faites partie, que face à ces mensonges, il y a d’autres vérités, plus constructives et sur lesquelles nous pourrons continuer à construire un avenir prometteur pour nos enfants.
    Avec tous mes remerciements pour ce partage.

    Michel Breuls de Tiecken

  • Damien de Failly

    La rumeur n’est autre qu’une fille des rues, devenue reine du monde. Quel monde ? Celui de journalistes ragoteurs qui prétendent, sous prétextes falacieux, donner un éclairage au “peuple” dont nous sommes les “sujets” ignares et stupides ? Malgré la prétention qu’il s’agit d’un travail de journaliste, il y a de quoi avoir des doutes sur les prétendues qualifications professionnelles. Dés l’instant où le journaliste ne respecte plus les personnes et les confidences entendues, est-il encore respectable. La mode est à la parole débridée: les cochers trahissent, les domestiques écrivent des livres à ragots, les bonnes parlent trop et les majordomes emportent dans leurs bagages du courrier. On n’est jamais si bien trahis que par ceux qui vous sont proches. Curieusement le pseudo journaliste avance la même défense que le domestique du pape, prétendant ici qu’il est royaliste comme l’autre papiste. Chamfort disait à ce propos, que l’opinion est la reine du monde parce que la sottise est la reine des sots. Votre article ci-dessus est très bien et devrait susciter une vague d’indignation. Mais cela ne siffira pas à faire taire les côteries anti monarchie du pays. Il faut un coup fort !
    Cordialement Damien de Failly

  • Françoise Le Borne

    Monseigneur,

    Il est des “on-dit”, des allusions impossibles à contredire, des attaques à la vie privée qui, grâce au Ciel, ne qualifient finalement que ceux qui en sont les auteurs.

    Toute libérale que je sois, je n’ai jamais avalé l’admonestation publique de Guy Verhhofstadt à votre frère pour ses excès de vitesse, l’agitation malsaine autour de son voyage privé et caritatif dans un coin du Congo, ou l’abandon d’une maison en Italie, dont il ne détient d’ailleurs qu’une part.

    Je me suis étouffée en voyant publié le prix du yacht que le Roi votre père s’est offert sur sa cassette personnelle, comme s’il était extraordinaire et “injurieux pour le peuple” de se réserver des moments privés dans une vie qui en manque forcément.

    Vous voici à présent dans le noeud du cyclone, avec des accusations touchant à l’essence même de votre vie personnelle et de celle de votre famille.

    Jacobinisme pourri venu trop facilement de France, rêve de remplacer une monarchie constitutionnelle par de récurrents “combats de coqs” dont le vainqueur est nécessairement celui qui a le moins de scrupules et manipule le mieux l’opinion, – décrochant ainsi un emploi temporaire qui l’exonère de toute vue à long terme -, ou simple désir de sortir d’un anonymat médiocre par un procédé qui l’est plus encore, nous verrons encore d’autres épisodes du même cru.

    Monseigneur, une récente étude démontrait que les peuples ayant la chance d’avoir une monarchie constitutionnelle, faite de réserve, de culture profonde, de sens de l’intérêt général inscrit dans la durée, avaient un taux de satisfaction bien plus élevé que ceux qui sont contraints de vivre dans le charivari des républiques.

    Vos illustres prédécesseurs ont tous fait l’objet de critiques et de dénigrements, sans déroger à leur mission, et au grand bénéfices du peuple qui leur a constitutionnellement confié leur destin. C’est dans cette perspective historique, comme dans l’amour de votre famille, que nous sommes très nombreux à vous souhaiter de poursuivre sans états d’âme dans cette voie, et que nous vous en remercions.

  • Ghislain de Donnea

    Je ne peux qu’adhérer à vos commentaires !
    Ne dit-on pas que diviser c’est régner ! Rassemblons-nous pour que ceux qui veulent régner se rendent vite compte de l’inanité de leur espoir.

    Longue vie au Roi et à sa famille

  • de Wouters Yves

    Merci d’exprimer avec autant de respect et de sympathie notre indéfectible
    soutien vis à vis de notre famille royale.

    Surtout, n’achetons pas ce “torchon”, même par basse curiosité.

    Merci pour votre action.

  • Patrick de Cooman

    Bonjour Pascal,
    Bravo pour ta réaction à chaud. Tu as dû passer la nuit à lire le bouquin !
    Trois suggestions pour que ton message ne fasse pas trop “vieille France” : ne pas parler de remugles, mot qui force beaucoup de gens à consulter leur dictionnaire (est-ce masculin ou féminin ?) ; ne pas parler au nom de la toute grande majorité des Belges, comme si tu avais fait cette nuit un sondage express, tant à Charleroi qu’à Genk ou Boitsfort ; ne pas dire que Thomas d’Ansembourg est ton cousin, car ton propos d’intérêt général devient mondain (la défense d’un proche).

  • Béatrice de Broqueville

    Merci à Pascal, c’est tellement vrai… Nous sommes fiers et aimons notre famille royale

  • André Raeymaeker-Charpentier

    “Ne vous en faites pas trop pour la Belgique”.

    Il manquait encore à notre pays, qui a déjà sa RTB- F ( comme foutoir) d’avoir aussi ses “tabloïds”. Car c’est désormais à la lie du peuple d’établir les normes morales en vigueur dans son monde à l’envers . Or, la morale n’est jamais que l’application pratique (et toute relative) de principes intellectuels, seuls immuables. Ceux-ci étant fort oubliés, il faudra donc s’habituer à voir ces prédicateurs voyous obtenir une certaine audience. Par ici la bonne soupe…

    Regardez ce qui se passe en France, dont l’inintelligentzia * a contaminé toute la “Communauté”, embusquée dans sa tour de Babil. Comme le remarque fort justement un de vos correspondants, c’est une engeance de parasites, directement issue de 68,- les “Danny” et les “Yoshka” – qui occupe à présent, et à son bon plaisir, les postes-clés dans l’entreprise mondiale de démolition.
    Moi qui ne suis qu’un manant d’hétérosexuel, j’ose à peine vous donner un conseil. C’est de ne pas vous énerver : rien ne donnerait plus de satisfaction
    à tous ces truands. Mais d’appliquer à ce folliculaire d’un jour l’excellent dicton arabe ( eh oui…) que voici :

    LES CHIENS ABOIENT, LA CARAVANE PASSE

    * Du temps où il survivait en France quelques vrais penseurs, Georges Bernanos écrivait dans sa “France contre les robots” , : “L’intellectuel est si souvent un imbécile que nous devrions toujours le tenir pour tel jusqu’à ce qu’il nous ait prouvé le contraire’
    Que dirait-il de nos crétins robotisés ?

  • Bernadette Gendebien

    Parfait.Voici une copie de ce que j’ai commenté sur facebook
    Le déplaisant Frederic Deborsu a remis le couvert. Le voici qui sort un livre plein d’insanités sur la famille royale! Il cite des phrases soi disant dites par les membres de la famille alors que celles-ci n’étaient que de simples conversations amicales : où est donc la déontologie ? Monsieur Deborsu, relisez vos classiques sur le respect de la vie privée…. Peut-être ne vous confie-t-on plus d’autre sujet que ceux qu’on présente dans les journaux à sensation de bas étage ? Déjà vous nous aviez saôulé avec le reportage sur le Prince Laurent qui est devenu un modèle d’époux et de père, et vous remettez le paquet avec cet insipide et irrespectueux ouvrage. Evidemment il est plus facile de gagner sa vie avec des ragots inventés de toutes pièces….Et dire que vous avez pris un congé sabbatique pour nous sortir cela ! Même la RTBF qui vous emploie s’est crue obligée de spécifier qu’elle s’en lavait les mains !
    J’espère que les vrais Belges vont laisser ce livre dans les rayons!

  • aconseriere@gmail.com

    Nous avons été outrés nous aussi par cette publication. C’est dégoûtant, irrespectueux, immoral et je partage comme vous l’indignation d’une telle publication. C’est un véritable coup monté.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible.